Le Singe et le Blog

Expérience de neuroscience appliquée à mon blog, à la communication positive.

Sur les Epaules de DarwinCat and dogCeux qui me connaissent connaissent aussi – en moins de 5 minutes – l’une de mes passions : l’émission Sur les Épaules de Darwin, de Jean-Claude Ameisen et sa troupe, sur France Inter. J’ai toutes les émissions (plus de 100) en podcast dans mon cerveau auxiliaire (alias smartphone), elles tournent lecture en aléatoire à la première occasion (disponible ici en torrent) Toute une enquête sur l’empathie, l’action des neurones miroirs, raconte, entre autre, l’expérience suivante :

On fait jouer un groupe de volontaire à un jeu vidéo. Il s’agit de soigner un malade. Les résultats mesurent la qualité des soins apportés, temps passé, douleur épargnée…

On fait une pause et l’on présente à un groupe des images de nourriture appétissante, à un autre groupe des images d’animaux, et à un troisième groupe des images de bébés animaux. Les images sont projetées très brièvement, qualifiées de subliminales.

On reprend le jeu. Aucune modification de comportement dans les 2 premiers groupes. Par contre, ceux qui ont vu des images de bébé animaux sont plus attentifs, prennent plus de temps, restent calmes… Si on leur présente en image une grande lettre, un « F » par exemple, composé de petits « G », ils verrons les G, contrairement aux autres… Ils voient les arbres et non la forêt !

Ce côté mignon, craquant, attendrissant, les japonais le parlent du carractère Kawaii. C’est ce côté kawaii qui nous fais irrésistiblement rire au fou-rire d’un bébé, aux jeux de chatons ou de chiots. kawaiiC’est pour la même raison que certaines lionnes adoptent des petites antilopes, c’est pour cela que nos ancêtres ont recueilli les petits de leurs ennemis, les loups (qui deviendrons chiens en 33 000 ans), puis de leurs proies (chèvres à bézoar, sangliers qui deviendrons chèvres et cochons…).

Tout cela n’a rien de strictement humain, il ne reste plus rien d’autre au propre de l’homme que la maîtrise du feu.110408_91q22_bonobo_sn635

On maintient les visiteurs du zoo à une certaine distance, pour les empêcher de provoquer les anthropoïdes par leurs cris, l’apport de nourriture ou l’imitation. Contrairement à l’opinion générale, l’homme imite le grand singe plus souvent que l’inverse. La vue des grands singes induit chez les gens un besoin irrésistible de sautiller, de se gratter exagérément et de brailler, ce qui doit conduire les primates à se demander comment cette espèce si intelligente par ailleurs en est venue à dépendre de moyens de communication aussi frustes. » De la réconciliation chez les primates de Frans de Waal

Concrètement, que faire de tout ça me direz vous ?

Sur mon site blog, les visiteurs passaient trop peu de temps à visiter les pages… Un jour, j’ai inséré en première page une photo de ma chienne, bébé : devinez quoi… Trois points de suspension… pourquoi ?

« Notre imagination déploie sans cesse devant nous l’image toujours renouvelée de ce qui va pouvoir arriver, de ce qui est possible. Nous ne pouvons penser à nous sans un instant suivant, mais nous ne pouvons savoir ce que sera cet instant. Ainsi, nous ne pouvons connaître ce qui nous intéresse le plus au monde, ce qui se passera demain.
François Jacob. Le jeu des possibles. »

L’empathie va si loin qu’elle nous pousse à tenter de comprendre l’autre, comme une envie irrésistible, une force essentielle à la vie. L’émission « L’illusion de la fin de l’histoire », appliquée à la vie de tous les jours, devient une source de bonnes nouvelles : désormais beaucoup de mes mails, articles, posts etc, ressemblent à ceci :

Cher ami,
A propos de tous nos projets, j’ai de bonnes nouvelles, et plus particulièrement une question que tu aimeras certainement prendre en charge, appelles moi vite… »

Et devinez quoi… Souvent, comme pour Pavlov, dépassé par son propre raisonnement lors de sa présentation à Stockholm, la personne me rappelle en formulant mot pour mot ce que j’avais projeté de lui proposer… Ce qu’il faut en retenir ? Nos émotions sont plus forte que notre raison. Une multitude d’informations passe au delà des mots, dans la musique de la voix, les odeurs, les mouvements du corps. Nous pouvons faire de choix quotidiens, rationnels, pour orienter nos émotions vers des émotions positives. Il suffit de commencer par envoyer des information positives à notre entourage.

Conclusions pratiques pour mon blog :

  • Des bonnes nouvelles, il y en a assez de mauvaises. Les sourires sont contagieux.
  • Une ou deux images de bébé animaux, même toutes petites, juste en page d’accueil, vous placerez votre lecteur dans de bonnes dispositions pour sa lecture.
  • Finir toujours les résumés d’articles en suspens, au milieu d’une phrase positive, dont on attend l’issue.

Et bien d’autres conclusions qui, appliquées à mes poules, mes chats et mon husky, permettent de mieux se comprendre, entre espèces différentes alors entre humains !

Petit prince et renardLe petit prince traversa le désert et ne rencontra qu’ une fleur. Une fleur à trois pétales, une fleur de rien du tout…
-Bonjour, dit le prince.
-Bonjour, dit la fleur.
-Où sont les hommes ? demanda poliment le petit prince.
La fleur, un jour, avait vu passer une caravane:
-Les hommes ? Il en existe, je crois, six ou sept. Je les ai aperçus il y a des années. Mais on ne sait jamais où les trouver. Le vent les promène. Ils manquent de racines, ça les gêne beaucoup.
-Adieu, fit petit prince. -Adieu, dit la fleur
Inutile de mentionner l’auteur…

 Avez vous déjà participé à un atelier forum ouvert ? C’est un peu comme passer du téléphone a cadran au smartphone, toutes options réseaux sociaux, mais avec son cerveau ! Un atelier forum ouvert fonctionne comme une ruche, tout commence par…. Vous le saurez au prochain épisode 🙂

Colibris Mouvement pour la Terre et l'humanisme

En attendant, cliquez sur le colibri pour voir cas pratique :

 

Les commentaires sont clos.