Le bassin naturel

Martin Pêcheur au petit déjeunerLe bassin naturelBassin naturel Les Jardins du VillageBassin naturel Les Jardins du Village Bassin naturel Les Jardins du VillageBassin naturel Les Jardins du VillageBassin naturel Les Jardins du VillageBassin naturel Les Jardins du VillageCBassin naturel Les Jardins du Villageonçut bien avant la Guinguette Éphémère, il en a été l’inspiration première. C’est une leçon qu’il m’a donné. L’idée d’ouvrir une maison d’hôtes était déjà bien là : c’est le plaisir de recevoir toute cette vie dans les jardins qui a été le déclic.

Après quelques années a lire tout ce que je trouvais sur le sujet, quelques dizaines de croquis, gribouillis, calculs de volumes, diamètres, insomnies, re-lectures sur la biodiversité endémique… j’ai posé mon crayon, fermé les livres, Excel, tout. Action ! en 2010. Objectif : auto-construction.

Il suffit de lâcher prise sur le ph, les algues, les bidules, les produits, les robots nettoyeurs…

Ce bassin, tout le monde en profite dans le jardin, des bactéries au insectes, des poissons aux oiseaux, des grenouilles aux nénuphars, donc tout le monde joue le jeu et fait sa part, apporte sa goutte d’eau à l’ensemble.

Nous avons une bien belle planète, il suffit de bien peu de choses: l’eau du puit, des abris de toute taille, quelques plantes pour commencer, pour « amorcer » la vie (beaucoup données par des copains, venues d’autres bassins alentours)

La recette :

Le plus dur n’est pas de faire le trou mais bien de faire quelque chose de 50m3 de trou qui deviennent 60 m3 de terre (foisonnement) a caser dans le jardin… 2 mois de travail, 7/7, 10h par jour (comptez 3 colonnes vertébrales ou passez directement aux implants en téflon !)…

Les grenouilles quittent l’eau dès le printemps, pour nous laisser la place. Elles passerons l’été à nettoyer le potager ou à occuper les poules, au fond du jardin.

Le Héron se contentera de quelques poissons rouges, de temps à autres.

A cette saison, l’eau est cristalline. L’aigle passe parfois au dessus du village, fais un tour, juste au cas ou, au dessus du jardin

Inspiré des principes de la lavogne, une simple pompe à vortex à faible consommation fais circuler l’eau du fond vers les zones plantées.

Entre les solstices, un vortex se forme, du fait de la force de Coriolys, le matin et le soir… Je vous expliquerais pourquoi… Question de profondeur…

J’ai voulu ce bassin réduit à sa plus simple expression. Il fonctionne avec 2 pompes de circulation totalisant 225W.

Alimenté en eau par le puit, lui même largement alimenté lors de pluies bien collectées sur le terrain, son eau, riche en vie, sert à arroser le potager bio que nous « expérimentons » chaque année un peu plus au bout du jardin, près du poulailler.

Depuis plusieurs années, la visite régulière de Martin est le plus agréable des indicateurs de bonne santé écologique des Jardins du Village.

Les commentaires sont clos.