Une journée normale en Pic Saint Loup, en 2015

keep-calm-we-have-wifi-4-300x300

L’hiver dernier j’ai joué à Simcity. Après 20 ans de pause, je réalise que le site des Jardins du Village, Google Analytics… c’est encore plus fun avec bien mieux qu’une interface graphique, la réalité.

Les Jardins du Village entament leur quatrième saison cette année. Naturellement, les demandes de réservation s’échelonnent sur des durées de plus en plus longues, l’expert comptable est exigeant. Sachant que je suis moi aussi allergique à l’administratif, je n’ai pas quitté Paris pour retomber dans la paperasse.

Mon job consiste à connaitre mon pays du Grand Pic Saint Loup, à tout faire pour faire en sorte que l’activité des Jardins du Village et du Relais SML soient autant que possible enracinés dans des réseaux humains réels, tenir un site pour connecter tout cela au ouaibe.

Après 3 ans de germination, 1 an de croissance à l’air libre, l’association Made in Pic Saint Loup et déjà un véritable apport de liens, de rencontres, pas toujours faciles, de re-découverte de l’autre, d’échanges, puis de projets partagés et cultivés en commun. Elle n’est plus simplement une jeune pousse, les échanges quotidiens, les rendez-vous du lundi au Relais SML, avec VinoCircus, sont des moments qui prouvent que l’énergie de manque pas, que tout cela est bien réel.

C’est cet enracinement qui fonde l’accueil de nos hôtes, j’ai donc voulu confier à l’informatique tout l’aspect répétitif et sans valeur ajoutée pour cet accueil.

Pas_bonne_sant__mentale_que_d_tre_bien_adapt____une_soci_t__malade J’ai moi même souvent de la peine à croire à quel point internet modifie profondément l’isolement de nos campagnes. Et pourtant ceux qui me connaissent savent que j’ai foncé sur le tout premier palm pilot, le premier bib-bop, jusqu’au Xperia Z2 téléphone puis aussi tablette, puis aussi smartwatch… je n’ai jamais résisté à l’idée d’essayer de “soumettre” ces bidules à mon besoin de liberté, plutôt que d’attendre qu’ils ne me bouffent.

Depuis quelques jours, Les Jardins du Village et le Relais SML sont équipés de la Rolls du Wifi, le tout mis en place par Adrian, concepteur d’un logiciel en cloud, Nexudus, qui en gère tous les accès, les réservations, sécurise toutes les connections pour que chacun puisse bénéficier du meilleur débit au meilleur moment, dans un “tunnel” absolument privé.

Adrian est un coworker de longue date, espagnol de naissance, vivant à Londres depuis six ans, qui passe son temps sur tous les continents à aller mettre en place le système qu’il a mis au point avec son équipe, aux premières loges d’un mouvement de fond qui n’en est qu’à ses balbutiements.

L’idée est géniale, la machinerie derrière tout cela est d’une complexité qui m’échappe totalement mais au final, tout est réglé comme du papier à musique.

En parallèle, voilà un peu moins d’un an que l’idée d’un CRM me démangeait. Allergique à l’administratif, je cherchais un moyen de faire disparaître tout l’aspect paperasse de la gestion des réservations, acomptes, règlements, rapprochements bancaires et tout ces mots violents à mes oreilles.

L’idée, arrêter de perdre mon temps avec cela pour passer du temps sur l’essentiel de mon travail : l’accueil de nos d’hôtes, de co-workers, de voyageurs, d’entrepreneurs, d’aventuriers, de retraités, de cyclistes, oiseaux, hérissons…. bref de tous ceux qui passent à la maison un jour ou l’autre, dont 99,99% sont des gens sympas (le 0,01% c’est M. Hu le Héron, il a bouffé Albin l’Albinos, le plus beau poisson rouge… blanc… :-))

Pouvoir faire suivre au réseau Made in Pic Saint Loup, en quelques clics, les réservations que nous ne pouvons plus prendre… c’est plus qu’important, pour nos hôtes comme pour notre petit pays.

Désormais, tout est “assisté au pilotage”, mais certainement pas automatique, toutes nos demandes de réservations sont lues et relues avant de vous fournir des réponses sur mesure, aux petits oignons.

skype-logo-open-graphAvec l’aide de pros au Pakistan, en Inde, en Ukraine et en Belgique tout est en place.

Conclusion: on trouve toujours de quoi s’occuper à la campagne. Maintenant,  je peux m’occuper de l’important, mes hôtes.

 

Les commentaires sont clos.